22/07/2021

Apprendre les valeurs entrepreneuriales à 14 ans

Par admin2020


Apprendre le marketing, le domaine de la publicité et la vente de produits, c’est ce que fait Frida LeBlanc-Demers pendant l’été 2021. L’adolescente apprend tout cela au sein de la Coop des jeunes de Villeray, un projet d’entrepreneuriat collectif de Villeray réunissant des jeunes de 13 à 17 ans dont l’objectif est d’offrir des services aux gens du quartier.

«J’aime beaucoup mon expérience ici. Ça m’aide à prendre des décisions par moi-même, mais également à apprendre à écouter les autres et à faire ce qu’on me demande de faire», explique Frida LeBlanc-Demers, âgée de 14 ans.

Lorsque son père a appris que la Coop cherchait des jeunes pour cet été, la jeune adolescente n’a pas hésité une seconde avant d’appliquer pour être membre. Après avoir fait une entrevue à distance, la Coop lui a annoncé pendant les vacances de Noël qu’elle était choisie parmi 12 jeunes de son âge.

«J’étais à mon chalet. J’ai sauté de joie tellement que j’étais contente», affirme-t-elle en souriant dans un entretien avec Métro Villeray.

Pour elle, il s’agit d’une opportunité de travail, car peu d’adolescents de son âge peuvent être actifs sur le marché du travail selon Frida.

Une production de micropousse

Bien que Frida puisse faire n’importe quel travail touchant plusieurs domaines comme la publicité ou le marketing, le gros projet sur lequel elle travaille avec les jeunes de la Coop est la production de micropousses. Il s’agit de plantes récoltées au stade de très jeunes pousses pour la consommation, comme par exemple de la luzerne.

«On a un local de production où on en produit plusieurs par jour. On en vend à chaque vendredi sur de Castelnau ou on va voir des commerces qui seraient intéressés à en vendre », mentionne Frida LeBlanc-Demers. L’épicerie Loco, située sur la rue Jarry Est, en a acheté quelques-unes.

Selon Aglaé Villegas, l’une des coordonnatrices de la Coop des jeunes de Villeray, a indiqué à Métro Villeray que 50 barquettes de micropousses ont été vendues sur de Castelnau le vendredi 16 juillet.

Le sentiment du devoir accomplit

Pour Frida, l’expérience acquise au sein du projet communautaire lui a donné envie de travailler dans le milieu de l’entrepreneuriat lorsqu’elle sera une adulte.

Ce désir de travailler dans ce domaine est répandu chez plusieurs jeunes de la coopérative selon Aglaé Villegas.

«Les jeunes repartent d’ici avec le sentiment du devoir d’accompli. Quand ils auront 16-17 ans, cette expérience va non seulement bien paraître dans leurs CV, mais ça va les aider à savoir ce qu’ils veulent faire dans le futur », déclare-t-elle.